La science et la foi

Un extrait d’un texte du Cardinal Paul Poupard…


La science et la foi… Ne devons-nous pas choisir l’une ou l’autre, voire l’une contre l’autre ? « Certes, répond un célèbre Prix Nobel, Jacques Monod, car la science est affaire de connaissance, et la foi affaire de goût. » À l’inverse, et le paradoxe ne manque pas de piquant, c’est Voltaire qui nous rassure : « une fausse science fait des athées ; une vraie science prosterne l’homme devant la divinité ». Pour Max Planck, fondateur de la théorie des quanta : « non seulement religion et science ne s’excluent pas, mais elles se complètent et se conditionnent mutuellement. La preuve immédiate est le fait historique que les plus grands chercheurs de tous les temps, des hommes comme Kepler, Newton, Leibniz, étaient remplis de profonds sentiments religieux. » J’aime ajouter le Bienheureux Niels Stensen, béatifié en 1988, bien connu de tous les anatomistes pour sa description du canal parotidien qui porte son nom : Sténon. Foi et science ne s’excluent pas, mais se complètent, en une symbiose féconde pour les deux domaines : tel voudrait être le sens de mon propos…

Tiré de « Science et foi : pour un nouveau dialogue » – Laval théologique et philosophique, 52, 3 (octobre 1996) : 761. Texte intégral accessible en ligne, ici.