Quelque chose a été semé, quelqu’un nous a visité…

Mardi 10 janvier, nous entrons dans le Temps Ordinaire. C’est le temps de la méditation, de la contemplation, celui que Marie elle-même a pris après avoir compris que son fils était devenu un adulte. C’était au moment du Recouvrement au Temple : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. » (Lc 2, 49-51)

Nous de même, nous gardons tous les événements que nous avons vécus pendant l’Avent et Noël dans nos cœurs. Nous n’avons peut-être pas tout compris du message, mais peu importe, quelque chose a été semé, quelqu’un nous a visité. Nous alimenterons notre prière en gardant cela dans nos cœurs. Etonnant que l’évangéliste nous dise que Jésus était malgré cela encore soumis à Joseph et Marie ! Oui, parce que Jésus est chez son Père partout, pas seulement au Temple, mais dans toute la Création. Et moi aussi, je suis chez mon Père partout, même si on m’invite un jour à aller sur Mars !

Cependant, la condition humaine, à laquelle le Verbe s’est soumis, est tributaire du temps. Dieu fait Homme se forme encore jusqu’à l’heure de sa vie publique, et c’est alors Marie, qui a beaucoup médité et prié, qui le met aux affaires de son Père, lors des Noces de Cana. Comment a-t-elle su que Jésus était prêt pour son premier miracle ? Je l’ignore, mais elle a eu près de 30 ans pour observer l’évolution de son Fils. Ainsi sommes-nous appelés à nous former, le temps qu’il faudra, pour être un jour aux affaires de Notre Père, avec Jésus et l’Esprit-Saint, ouvriers de la première ou de la dernière heure, pour le même salaire. Mon appel personnel est-il pour le 15 janvier ? Demande à Marie !

P. Bernard


Image: Giotto – « Jésus parmi les docteurs » – Padoue, Chapelle des Scrovegni (1303 environ)